Retour sur Cavité synaptique – deux soirées de concerts | chapelle Saint-Jean | Mulhouse

Pour la première fois depuis sa création à Mulhouse en 2008, le collectif ödl a proposé un événement entièrement conçu autour des musiques bruitistes : deux soirées de concerts à la chapelle Saint-Jean, réunies sous le nom Cavité synaptique, les mercredi 30 et jeudi 31 juillet 2014.

Au programme :

30 juillet : bontempi 105 (musique risquée) / Angelika Burnhaupt (dérèglements modulaires) / OSSAN DEK!TA (improvisation électroacoustique) / Cyril M. (guitare préparée) / Agression sonore (free noise) / Charlotte Constate (deep noise listening) / 10 canettes (bruit blanc)

31 juillet : Gilles Vignes (jardin électrique) / Lauren Rdz (improvisation électroacoustique) / Dr. Supersnick (bruitisme de chambre) / Marie Verry (vidéo + violoncelle) / Brice Jeannin / Olivier Létang invite le lièvre / Goborchind (tape music) / Å (ambiant noise wall/harsh noise wall)

Les deux jours à l’apéro / aux entractes : Hum (objet sonore)

Les concerts ont bénéficié du soutien technique de l’AMR et seront diffusés en direct sur la webradio MNE .

Deux soirées autour des musiques bruitistes à Mulhouse

Depuis six ans, ödl a souvent invité à Mulhouse des artistes liés, de près ou de loin, à l’esthétique des musiques bruyantes. Par exemple en 2008, le duo norvégien MoHa!, dans un registre proche du rock ; en 2012, l’artiste anglais Mark Bain (festival Interfriches # 3) a proposé un travail sonore hors norme, en relation directe avec les caractéristiques physiques et l’architecture du bâtiment 75 de DMC ; ou, plus récemment, lors de la soirée en appartement « Plateau tibial » (fin juin), ödl a invité le duo français FASP, dont un des musiciens revient à Mulhouse à l’occasion de cette manifestation.

L’utilisation du bruit comme matière musicale remonte au moins aux années 1910, quand les artistes « futuristes » italiens voulaient faire des sons de la vie industrielle de leur époque – comme le fracas des trains et les clameurs des sirènes – les bases de compositions à venir.

Pour les musiciens noise d’aujourd’hui, le bruit est synonyme d’exploration sonore hors des limites du rythme et des hauteurs des notes. Ses pratiquants se réfèrent à des traditions artistiques variées, comme les mouvements noise nés au Japon ou en Angleterre (sous le nom de power electronics, années 80), les pionniers américains du minimalisme comme LaMonte Young et Phill Niblock, ou encore les musiques concrètes et électroacoustiques initiées en France (années 60) par Pierre Schaeffer.

Dans les productions des artistes invités par le collectif, le bruit peut être doux ou agressif, étonnant voire déstabilisant, synonyme d’énergie libératrice ou source d’introspection. Par la variété des musiques bruitistes, le collectif ödl souhaite inviter chaque membre du public à faire son propre voyage à travers le son, et à se confronter à des esthétiques hors des sentiers battus. Les artistes programmés viennent de toute la France. Certains d’entre eux se produisent à l’étranger, après avoir tissé des liens avec d’autres membres de la nébuleuse internationale des musiques noise. Plusieurs membres du collectif ödl proposeront leur propre vision du bruit.

Les artistes invités

Cyril M. (Lyon) – Guitare préparée

Cyril M. - Cavite synaptique - juillet 2014 - crédit photo Seb Bozon

Cyril M. – Cavite synaptique – juillet 2014 – crédit photo Seb Bozon

Cyril M. est un musicien français qui travaille principalement sur l’improvisation, influencé par le psychédélisme, la noise et la scène japonaise alternative. D’abord batteur autodidacte puis guitariste, il cherche à enrichir au maximum la palette sonore de chaque instrument tout en gardant une esthétique propre, instable et vivante, allant du minimalisme à la noise. Ses deux premiers albums sont sortis en 2012, sur le netlabel Sirona Records. En 2013, il commence à donner des concerts solo dans la région de Lyon, puis à l’étranger en tant que batteur, en duo avec Agathe Max. Il sort aussi son troisième disque solo et rejoint la version loud band du groupe/collectif Sathönay mené par Nico Poisson. À la fin de l’année, il créé également le power trio Noyades avec Vincent Cuny et Jessy Ensenat. En 2014, il effectue sa première tournée solo au Japon dans les villes de Kyoto, Osaka et Tokyo.

Découvrir / Concert à Kyoto

Å (Bar sur Aube)ANW/HNW (ambiant noise wall/harsh noise wall)

Mur de bruit pour repli autistique. Grégory Henrion fait du bruit sous diverses formes, souvent statique. Il organise des soirées autour du bruit (HNW FEST, Bruitisme) et a lancé un label AFP qui produit des cassettes et des vinyls.

Découvrir

Julien Pauthier aka Charlotte Constate (Bourges) – Deep noise listening

Julien Pauthier aka Charlotte Constate - Cavite synaptique - juillet 2014 - crédit photo Seb Bozon

Julien Pauthier aka Charlotte Constate – Cavité synaptique – juillet 2014 – crédit photo Seb Bozon

Julien Pauthier oriente ses recherches autour des notions d’espace et de perception sonore. À partir d’une musique composée d’une texture sonore complexe, continue, à volume élevé, il travaille sur la modification de l’état de conscience de l’auditeur. Il cherche des situations qui créent une perte des repères: sensation de perte d’équilibre, hallucination auditive, rapport au temps et à l’espace altéré.

Extrait de la performance de Julien Pauthier à la chapelle (crédit Jacques Lopez)

OSSAN DEK!TA – Gilles Vignes & Laurent Rodriguez (Montpellier)Duo d’improvisation électroacoustique.

OSSAN DET!KA - Cavite synaptique - juillet 2014

OSSAN DET!KA – Cavité synaptique – juillet 2014

Découvrir /  Extrait de la performance d’OSSAN DEK!TA à la chapelle (crédit Jacques Lopez)

Gilles Vignes (Pau) Jardin électrique

Gilles Vignes - Cavite synaptique - juillet 2014 - crédit photo Seb Bozon

Gilles Vignes – Cavité synaptique – juillet 2014 – crédit photo Seb Bozon

Gilles Vignes, musicien autodidacte depuis 1989. Entre explorations de matières sonores abstraites et évocatrices, contemplations, enchevêtrements de petits évènements simultanés et tensions passagères.

Découvrir

Lauren Rodz (Montpellier)

Duo Cyril M. et Lauren Rodz - Cavite synaptique - juillet 2014 - crédit photo Seb Bozon

Duo Cyril M. et Lauren Rodz – Cavité synaptique – juillet 2014 – crédit photo Seb Bozon

Electronique brute et manipulation de dispositifs branlants, opérations de l’imaginaire, regard furtif sous le voile des choses du quotidien

Découvrir /  Écouter  / Plus

Brice Jeannin (Mulhouse)

Brice Jeannin - Cavite synaptique - juillet 2014

Brice Jeannin – Cavité synaptique – juillet 2014

Brice Jeannin s’intéresse à la création comme activité et actualité de construction et de transformation permanente. Il utilise et combine objets résonnants et systèmes électroniques, petites structures architecturales et formes colorées. Ses recherches lui font tisser des liens entre la conception d’installations et une approche intuitive de la musique. Chaque projet explore la nature irréductible du sonore, sa physicalité et la manière dont sons, formes et espaces communiquent et tendent à se définir mutuellement.

Découvrir

Marie Verry (Besançon)

Marie Verry

Marie Verry – capture d’écran

Marie Verry propose un travail mêlant vidéo et musique. Les vidéos découlent d’une pratique de journal filmé, structuré autour du cycle de la Lune, où les images vues dans le monde nocturne du rêve se mêlent à celles vues à l’état de veille, en simples séquences ou par le biais d’images subliminales ou d’effets de flicker. La musique, mi-composée, mi-improvisée, pour violoncelle et électronique, évoque elle aussi les rythmes naturels, souvent à travers des rapports cycliques de fréquences étendues sur de longues durées.

Découvrir / Plus / Extrait de la performance de Marie Verry à la chapelle (crédit Jacques Lopez)

Le lièvre séquenciel et la tortue fréquencielle. 2014Olivier Létang (Strasbourg)

Né en 1973 à Épinal dans les Vosges, Olivier Létang se passionne pour le monde dès son enfance. Il étudie donc à l’École des Beaux-Arts d’Épinal où il découvre l’univers. Il poursuit en option Art à Besançon et Toulouse et rencontre un trou noir. Il aime sur le rebord de la fenêtre, le pot de fleur devant le champ de coquelicots. Depuis qu’il a vu se faire le Bernard Modular, il se passionne pour la synthèse modulaire…

Découvrir / Extrait de la performance d’Olivier Létang à la chapelle (crédit Jacques Lopez)

Goborchind (Mulhouse) – Tape music, experimental

Un espace, des feedbacks, des cassettes, des objets modifiés, des loops, de la noise, de la musique traditionnelle, un synthétiseur bon marché, de la pop music, une attitude de cowboy, mais pas seulement.

Découvrir / Écouter

Agression sonore (Montpellier) – Free noise

Agression sonore - Cavite synaptique - juillet 2014 - crédit photo Seb Bozon

Agression sonore – Cavité synaptique – juillet 2014 – crédit photo Seb Bozon

Agression Sonore est un projet solo de bruit d’un des membres de FASP, actif depuis 2008 et qui a sorti une quarantaine de split tapes. Inutile de chercher un sens, une motivation particulière ou une ligne directrice, c’est du bruit.

Découvrir

Les artistes membres du collectif

bontempi 105 – Musique risquée

bontempi 105 - Plateau tibial - Juin 2014

bontempi 105 – Plateau tibial – Juin 2014

Découvrir

Dr. Supersnick – Bruitisme de chambre

Dr. Supershnick  - Plateau tibial - Juin 2014

Dr. Supershnick – Plateau tibial – Juin 2014

Dr. Supersnick, diplômé en phonobiologie à l’université de Mbabane en 1977. Depuis ce jour, travaille sur les phénomènes proto-phenoménologiques en milieu subaquatique. Membre actif de l’association des amis de la crussule et participe à l’élaboration d’un centre de recherche sur la résistance des plantes sub-sahariennes en milieu non gazeux. En outre, le docteur est un phonophile complet depuis son expérience mystique qu’il vécut en Suisse.

Découvrir

Angelika Burnhaupt – Dérèglements modulaires

10 Canettes – Bruit blanc

10 canettes - concerts de la crypte - juin 2014 - crédit Seb Bozon

10 canettes – concerts de la crypte – juin 2014 – crédit Seb Bozon

Autre

Hum – Objet sonore

Hum, objet sonore - 2014 - Brice Jeannin

Hum, objet sonore – 2014 – Brice Jeannin

Hum est une série de 6 boîtes. Leurs formes sont presque semblables mais chaque exemplaire résonne d’un son distinct. Construits dans l’ignorance de leur futur contexte, ces objets sont tout de même pensés pour être joués, utilisés et installés quelque part, en situation dans un espace et une acoustique, seuls ou à plusieurs. Chaque exemplaire renferme dans son couvercle amovible le dispositif sonore. D’autres objets sont présents dans la boîte même. Le son rayonne depuis l’intérieur, et par l’intermédiaire d’un transducteur externe relié à la boite. Celui-ci ne se manifestera qu’à travers une surface sur laquelle on voudra bien le déposer ou un objet qu’on lui accolera, choisi et orienté à l’oreille. Hum est une œuvre de Brice Jeannin, une coédition les Editions Untitled et la Maison Chauffante.

Publicités